Proust 1- Cervantes 0

Publié le par shiva

J'ai un aveu à vous faire...
 
*********
L'autre jour, je vous ai montré mon nouvel ouvrage....
Mais en fait...
au bout d'à peine quelques jours,
 je lui ai fait des infidélités...


***************

Ca a commencé l'air de rien :
j'ai juste voulu faire un essai de couleur...
J'avais acheté il y a 2/3 semaines une belle toile à torchon,
et j'ai soudain eu une idée!
 

La page de Proust qui me plaisait ne convenait guère pour une chambre, certes, mais elle était parfaite pour une cuisine :


       "Car, au fond permanent d'oeufs, de côtelettes, de pommes de terre, de confitures, de biscuits, qu'elle ne nous annonçait même plus, Françoise ajoutait - selon les travaux des champs et des vergers, le fruit de la marée, les hasards du commerce, les politesses des voisins et son propre génie, et si bien que notre menu, comme ces quatre-feuilles qu'on sculptait au XIII° siècle au portail des cathédrales, reflétait un peu le rythme des saisons et les épisodes de la vie : une barbue parce que la marchande lui en avait garanti la fraîcheur, une dinde parce qu'elle en avait vu une belle au marché de Roussainville-le-Pin, des cardons à la moelle parce qu'elle ne nous en avait pas encore fait de cette manière-là, un gigot rôti parce que le grand air creuse et qu'il avait bien le temps de descendre d'ici sept heures, des épinards pour changer, des abricots parce que c'était encore une rareté, des groseilles parce que dans quinze jours il n'y en aurait plus, des framboises que M. Swann avait apportées exprès, des cerises, les premières qui vinssent du cerisier du jardin après deux ans qu'il n'en donnait plus, du fromage à la crème que j'aimais bien autrefois, un gâteau aux amandes parce qu'elle l'avait commandé la veille, une brioche parce que c'était notre tour de l'offrir. Quand tout cela était fini, composée expressément pour nous, mais dédiée plus spécialement à mon père qui était amateur, une crème au chocolat, inspiration, attention personnelle de Françoise, nous était offerte, fugitive et légère comme une oeuvre de circonstance où elle avait mis tout son talent."

Et parfaite pour ma toile à torchon!

**************
Aussitôt, of course,
j'ai eu envie de tester mes fils
pour savoir dans quel rouge j'allais broder...
et...
de fil en aiguille...
j'en suis là :
 















































Bref, comme vous pouvez le constater,
 je me suis quelque peu enthousiasmée,
et mon "essai" de fil et de point m'a duré tout l'écheveau %-]...

************

Il faut dire que rouge
(DMC 816) sur écru, et en 2 fils (même si la toile est très fine) c'était relativement cool pour mes yeux, et ça m'a fait un break bien sympa ;-)

Bon, maintenant, je dois retourner dans une mercerie
(et je n'en ai pas à moins de 15 kms!!)
pour racheter du fil,
alors cette infidélité est momentanément terminée,
 et, dès hier soir, je me suis remise à ma tête de lit,
 et vous savez quoi???...


Finalement, j'ai trouvé la toile 14 fils
 presque GROSSE après la 16
(?)
du torchon!!!
 si bien que j'ai repris de plus belle le texte de Cervantes... ;-D









Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
J'utilise un alphabet de 5 pts de hauteur tiré du premier livre des lettres de Valérie Lejeunea (je viens de regarder sur amazon, mais je ne le vois pas : serait-il épuisé? il date de qqs années), mais c'est un alphabet assez classique, vous devriez pouvoir le trouver assez facilement :-)
Répondre
M
j'aime beaucoup...quelle calligraphie utilisez-vous, s'il vous plaît ?
Répondre
A
T'es sure que tout le texte rentre dans le torchon ?? et t'as bien sauté le même nombre de fil de trame entre chaque ligne ??et où sont les madeleines ??( dans ma tête si je ne sors pas ?? OK ;-))) )
Répondre
M
belle heu ...calligraphie ??? très belles lettres vraiment ...et quel regret de n'avoir pas une Françoise qui nous soignerait aux petits oignons du marché ...
Répondre
A
Attention aux fautes d'orthographe !
Répondre