L'envol du Grand Condor

Publié le par shiva

 

       Aujourd'hui, en Bolivie, aura lieu la cérémonie d'investiture du nouveau Président du pays, Evo Morales. C'est une véritable révolution, car il s'agit du premier indien à accéder à ce poste.

       Impossible, en Amérique Latine, de l'oublier, car dès hier, Evo Morales a renoué avec les célébrations originelles du sous-continent, en se faisant introniser Jacha Mallku ("grand condor"), au milieu d'une mer de ponchos rouges, à Tiwanaku, site précolombien à 60 km de La Paz.

 

 

 

       Des représentants indiens de toute l'Amérique Latine l'ont reconnu "Président des peuples indigènes d'Amérique", et même, une apache (indienne du sous-continent nord, donc), lui a remis une plume d'aigle, comme symbole de l'unité des peuples indigènes, du condor et de l'aigle...

       Les prêtres indiens l'ont purifié, lui ont remis le sceptre de commandement en basalte vocanique, terminé par deux têtes de condor femelle, qui, brandi vers le ciel, lui a transmis l'énergie du soleil, et des offrandes ont été faites à la Pachamama, la Terre Mère, grande déesse des indiens d'Amérique, pour qu'elle le soutienne dans sa tâche.

 

 

       La tunique portée par Evo Morales lors de cette cérémonie du 21 a été recréée grâce à la technologie digitale par un certain Juan Carlos Vasquez..

       Cette tunique, appelée unku en langue aymara (celle de l'ethnie d'Evo Morales), a été créée à partir de dessins originaux de costumes anciens conservés, ainsi que de ceux des chroniques espagnoles de l'époque de la Conquête et de textes arquéologiques.

       A partir de toutes ces données, la toile a été fabriquée avec un ordinateur connecté à une machine à tisser électronique...

       L' unku a ensuite été confectionné à la main par deux femmes, de même que le  chuku, bonnet carré à quatre pointes qui représentent les quatre points cardinaux.

       Les deux pièces de vêtements sont de couleur cerise, avec des bords qui représentent des animaux sacrés, comme le puma et le condor, et d'autres éléments naturels précieux aux yeux des indiens des Andes.

       Ce costume, ainsi que el sceptre, ont été bénis selon les rites ancestraux andins, à la fumée d'un mélange d'alcool, de confiseries et feuilles de coca.

 

       Le nouveau Jacha Mallku a déclaré que commence "l'ère des peuples premiers" et que le pouvoir politique reconnu à Tiwanaku "va changer l'histoire, la mauvaise histoire des exploités, des victimes de la discrimination". Il a promis de suivre les pas de Tupac Katari (leader indien qui mena en 1781 le siège de La Paz contre la puissance coloniale,et qui fut écartelé par les espagnols après sa capture) et Ernesto "Che" Guevara".

___

Il faudra vous parler aussi de la culture de la feuille de coca et de la question du gaz (là-bas, comme en Europe...).. Mais ce sera pour un autre jour... :-)

Publié dans Amérique Latine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article