Un peu de précision, svp!

Publié le par shiva

       Les journalistes sont souvent désespérants... Dès que l'on connait un peu un sujet, on est effaré de constater le nombre d'approximations, d'erreurs, de bêtises dont nous pouvons être abreuvés quotidiennement.

       Les élections présidentielles du Chili du 15 janvier n'échappent pas à la règle.

 

La bonne nouvelle, c'est ça :

 

 

       C'est donc une femme qui vient d'être élue future présidente du Chili dans un pays extrêmement machiste, où le divorce n'existe que depuis deux ans, et où l'avortement est interdit!!!

Et qui plus est, une femme célibataire, ayant trois enfants de deux pères différents! Elle est aussi la fille d'un ancien colonel du gouvernement de Salvador Allende, torturé par la junte de Pinochet...

 

       Les media de notre pays ne cessent de rabacher que c'est la PREMIERE femme qui va gouverner un pays d'Amérique Latine.

 

       C'est oublier  Isabel Martínez de Perón, qui a gouverné l'Argentine  après la mort de son mari Juan Domingo Perón en 1974 : en effet, elle était sa vice-présidente. Son gouvernement désastreux a fait place à une abominabe période de dictature à partir de 1976.

       En 1979, une autre sudaméricaine a hérité du pouvoir avant d'être renversée par un coup d'état en juillet 1980. Il s'agit de  Lidia Gueiler
Tejada, en Bolivie. 

       Quant à l'Equateur, il a eu - pendant deux jours seulement, c'est vrai! - une présidente en février 1997 : Rosalía Arteaga Serrano de Fernández de Córdov.

       A l'époque sandiniste, le Nicaragua a été gouverné par Violeta Chamorro.

       Et de 1999 à 2004, Mireya Moscoso a été présidente du Panama...

 

       Certains effets de manche sont donc pour le moins inexacts... :-/ La nouveauté réside dans le mode d'accès de Michelle Bachelet à la tête du Chili : avec une élection populaire et incontestable.

 

Merci d'être précis, messieurs les journalistes! :-)

      

       Sinon, cette élection m'a rappelé une conversation de l'été dernier, en Argentine, avec un fascinant personnage, passionné de politique et ... de chats (son antre était immonde, avec des chats partout et une infâme odeur d'ammoniaque, qui par moments me faisait perdre le fil de la conversation...).Il prédisait que très bientôt l'ensemble de l'Amérique latine allait être gouverné par des femmes.

       Aujourd'hui, donc, le Chili.

       Et en avril prochain, la candidate de la droite péruvienne Lourdes Flores pourrait bien gagner les élections (elle est actuellement en tête des sondages).

 

       Affaire à suivre...

Publié dans Amérique Latine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Merci pour ton article, très intéressant.
Répondre
G
Merci pour les précisions.Personnellement, ce qui m'a fait bondir une fois encore, c'est " toutes les fois qu'une femme remarquable a voulu faire son chemin en politique , elle y est parvenue ..."Mon problème, c'est les hommes ! Ils sont tous remarquables ?
Répondre
D
je pense que c'est une bonne chose !! cela va peut être faire avancer les choses ?,,<br /> A+DELP
Répondre
P
c'est une bonne nouvelle
Répondre
N
t'es toujours aussi intéressante, tu devrais faire prof comme métier !<br /> et je confirme pour les journalistes nullasses sur certains sujets - ce qui m'inquiète, c'est que A CHAQUE FOIS que qqn connait un peu un sujet, il trouve les journalistes nullasses sur le dit sujet<br /> je ne peux pas croire que ce serait général ?! mon guieu mon guieu ..........
Répondre