Les gogottes...

Publié le par shiva

J'ai très longtemps habité près d'un pont SNCF, tout au nord de Paris.

Un pont très noir, qui tremblait au passage des trains de marchandises, un pont que j'aimais.

Comment pouvait-on aimer un tel amas de ferraille, lui trouver un quelconque charme ? Sans aucun doute, je devais être la seule dans ce cas.

J'avais dû trop lire Apollinaire : "A la fin tu es las de ce monde ancien / Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin"...

Alors, ce pont si noir, si moche, je lui trouvais de la douceur... et je comptais les trains qui passaient, tels d'étranges et modernes moutons... Ca rendait nostalgique la petite fille de cheminot en moi, ça me rappelait mon enfance, mon grand père, qui m'emmenait, le dimanche, dans la remorque accrochée à son vélo, jusqu'à son jardin ouvrier, où je dégustais des "gogottes"...

Les gogottes, tu dois t'en souvenir aussi, la Renarde, ma cousine retrouvée :-), c'étaient les grosses billes de groseilles à maquereaux... Je n'en ai jamais remangé depuis que j'ai quitté les rivages de l'enfance et le jardin de mon grand pére...

Je pourrais en planter, maintenant que j'ai enfin un jardin digne de ce nom grâce à mon nouveau et jeune jardinier (Now, my name is Gabrielle, Gabrielle de Solis...;-> ), mais je crois que je ne le ferai pas, ça aurait un goût de sacrilège... Il ne faut pas toucher à ses souvenirs si on veut en garder la saveur...

*********************

Est-ce la bruine qui tombe ce soir et qui affirme l'automne? il m'est revenu soudain l'image de ce pont qui avait pour moi la douce aigreur des gogottes... Ca m'a rendue un peu sentimentale... Excusez-moi...

 

angelheartline.gif

Publié dans Jeu du Sablier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
--> Lapone : coucou! ;-) ... Dire que je t'imaginais dans des paysages polaires, et voilà-t-y pas que tu es... parisienne! rigolo! ;-)--> AlmostFifty : sépaske tu dis que je bloblotte aves les gogottes!!! ;-p  Et elle a rudement raison de me défendre, nananèèèère! ;->>
Répondre
A
M'enfin pourquoi, elle m'attaque la Caribouc ?!
Répondre
M
belle reprise ;-)  
Répondre
L
Coucou Shiva, j'ai toujours plaisir à te lire. Tu ne te présentes jamais en donneur de leçon (Burk, l'esprit censeur mal placé qu' l'on rencontre trop souvent aujourd'hui sous prétexte qu'il faut que les choses soient claires .. C'est tout l'inverse qu se produit, ni poids, ni mesure !! Un exemple parmi d'autres : l'amende de 90 Euro et les trois point de retrait de permis si tu es "pris "à rouler dans la file de bus .. C'est ce qui est arrivé à une de mes collègues qui cherchait son chemin dans Paris. Comment faire comprendre cette sanction disproportionnée! ? ! Imagine t-on la répercussion sur les petits salaires. Comme le dit la collègue, je n'ai mis personne en danger.Pour revenir à ton blog, je te suis tout à fait quand tu parles "qualité" au lieu de " quantité". (ton message d'avant) Je viens de ressortir une veste viscose et lin qui date de 1996 ; je l'ai lavée repasssée; elle est bien coupée avec des poches. Trop contente de la remettre !! J'ai aussi un train au fond de mon jardin! C'est le RER B qui passait déjà du temps de mes grands-parents  car j'habite leur maison. Quand j'étais enfant, le train était plus bruyant et surtout les rails n'étaient pas sécurisés !!par des barrières comme aujourd'hui. (Là, c'est une bonne mesure bien pondére !!!)Bonne journée à toi : )
Répondre
N
hum hum .... j'étais prete a dégainer un truc mais le commentaire et ton chut ..... me font finalement observer la chose ...... je ne dégaine donc point :-))
Répondre