Et rose, elle a vécu...

Publié le par shiva

"Et rose elle a vécu, ce que vivent les roses : l'espace d'un matin..."

 Pierre de Ronsard


*********************


Je suis rentrée de mon île jeudi soir... avec le plein d'énergie, de projets, de punch... 
Et puis... vendredi matin, allant retrouver le blog de Io, je suis restée sous le choc... Io avait tiré sa révérence dans la nuit...

Je l'avais eue au téléphone il ya 15 jours, depuis mon île, qu'elle connaissait bien pour y avoir passé pas mal de temps dans son enfance... On avait parlé de nos plages préférées, des bateaux, des tempêtes... Elle m'avait demandé de lui rapporter un ou deux "grains de café", ces tout petits coquillages, aussi appelés "porcelaines", qu'on trouvait dans le sable autrefois, et qui ont disparu... en tout cas, je n'en ai pas revu depuis des années... Elle avait une voix si tonique! Elle m'avait gentiment grondé parce que je n'étais pas encore allée me baigner, elle m'avait dit de le faire pour elle... Comme je n'avais pas de connexion internet, je suis restée sans nouvelles quelques jours... Ca ne me semblait pas grave, je pensais me rattraper à mon retour, reprendre nos dialogues... 

Et puis voilà... trop tard...

Un drôle de vide, soudain...

 Incroyable comme elle avait pris une place dans ma vie en quelques semaines...

Je suis encore sous le choc, je ne réalise pas... Mais je comprends maintenant pourquoi elle tenait tant à finir son livre rapidement malgré son épuisement, pourquoi elle m'avait dit que pour l'instant, elle laissait en sommeil le projet de son nouveau fauteuil... Elle savait sans doute... 
Ma consolation est de savoir qu'elle est partie sereinement, et pensant retrouver son amour, et qu'au moins, elle a cessé de souffrir... Mais je n'ai pas la chance de croire à "après", alors...

**********************

Mais je sais que son court passage sur cette terre a changé beaucoup de gens... Pas transformé complètement, non, soyons réalistes... mais une simple petit changement peut provoquer à la longue un gros bouleversement... L' "effet Io" n'a pas fini de bouger les choses... 
Son sourire rayonnant est indélébile. Il nous oblige à bouger, à réagir, à aller de l'avant... à voir ce qui est vraiment important, à en tirer chaque suc, chaque sève... à ne pas remettre à demain les petits gestes d'amour que l'on rêve d'avoir pour ceux qu'on aime... 


"Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain ;
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie."

François de Malherbe (1555/1628)


Ioana a eu plus que sa part d'épines, et pourtant, dans chaque instant, elle a su voir la beauté de la rose avant tout... C'est une vraie leçon... 
Merci, Io, et bon vent,  Capitaine!!! 
Nous n'oublierons pas la route laissée par ton sillage...

Publié dans shiva

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Je vous signale que "et rose elle a vécu ce que vivent les roses, l'espace d'un matin" n'est pas de Ronsard mais de Malherbe !<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Ils s’en vont comme les nuages<br /> <br /> <br /> Au fil des jours au fil du temps<br /> <br /> <br /> Se dispersent comme au printemps<br /> <br /> <br /> Les pétales des fleurs sauvages<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ils nous quittent sans prévenir<br /> <br /> <br /> Ils s’effacent, ils nous oublient<br /> <br /> <br /> Malgré ces années qui nous lient<br /> <br /> <br /> Nous ne pouvons les retenir<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Une voix se tait, un cœur flanche<br /> <br /> <br /> Un corps renonce à son combat<br /> <br /> <br /> C’est un monde que l’on abat<br /> <br /> <br /> Une mémoire qui calanche<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et on est là, tout vermoulu,<br /> <br /> <br /> Que faire avec la mort qui frappe<br /> <br /> <br /> Que dire en refermant la trappe<br /> <br /> <br /> Sur ce temps déjà révolu<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et les larmes montent aux yeux<br /> <br /> <br /> Les sanglots secouent la poitrine`<br /> <br /> <br /> Mais silence pour la vitrine !<br /> <br /> <br /> C’est moche quand ça pleure un vieux.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Sirach 25 août 11 (a.P-E)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> "et rose elle a vécu...." n'est pas de Ronsard, mais de Malherbe<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> desolee d intervenir pr ce detail mais "rose elle a vecu ce que vivent les roses.." n est pas de Ronsard mais de Francois de Malherbe, je viens de le decouvrir ce matin a la radio.. et suis tombee<br /> sur ton site en verifiant. Cela dit, tes ecrits sont tres beaux.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
Merci, Sylvain! je suis heureuse qu'elle soit partie avec un petit grain de café bellilois, comme elle le souhaitait! :-)(j'en ai profité pour aller voir vos photos de Palais)
Répondre